Blog

Consultation electronique – Day 1

Just to make sure no one gets confused about the meaning behind the words, the 2 options for the consultation are:

– Partnership : CHANGE of relationship with AEFE.
– New Convention : NO CHANGE in relationship with AEFE.

Also, some parents are reporting that the consultation says that the new contract will take effect in September 2020 for both case. This is a mistake that needs to be corrected for clarity. Please report it to e-consultation2019@g.lfis.edu.hk if you have the same issue.

Nous avons publié un nombre important de documents hier:

Vous trouverez ci-dessous deux messages du chat WhatsApp LFI action en reaction à la communication d’un des membres du CA à la filière internationale. 

————————
HL: « FIS was set up as a home away from home for the French community, for more than 50 years, our children are educated and emerged IN (not under) the French system by responsible and excellent teachers. Despite many issues about how the school is being run, this vote is not about this, our vote may trigger an overhaul of the DNA of our school. Looking ahead, we are sure ~ more than 6m to hire consultants, over 5m pay back to L’AEFE, expat teachers will leave in coming months; nothing else is planned. May I ask – do we really want to conduct this experiment on our children?? »

————————
MS:  » Can’t agree more. For local parents like me, I chose FIS because it is “French” International school but not another ESF, German Swiss or HKIS. School should be run by teaching professionals, ie. teachers and principals etc. and should not be “hijacked” by a bunch of opinionated parents. This has become the trend in many local schools, nonteaching professional teaching the teachers to how teach, which is pathetic and contribute to the ridiculous environment in HK. Don’t make FIS become one of them. To me is pretty clear and obvious, when somebody keeps on telling you one option is definitely better than the other without any objective views, something must be wrong with that “perfect” option. The school and its system may not be perfect, however it needs an improvement but not revolution. « 

————————–
Emmanuel Marchand:
Hello everyone, 
Since March 30th 2019, when I published my first SWOT analysis on this WhatsApp group “LFI Action”, many events have happened around the debate “New Convention / Partnership” impacting the future of our French International High School of Hong Kong. My thirst to understand the situation had pushed me to carry out this study. Since then, I have met a group of like-minded people, eager for transparency and objectivity in this decision process. You have come to know this group LFI action, well now. Many of you have encouraged us and thanked us for our determination, efforts and the results achieved. Our LFI Action’s website traces everything since its creation.
Today, May 12th 2019, and after listening, reading, exchanging, debating and analysing on this subject which concerns the whole community and in addition to all our publications, we are sharing with you a SWOT analysis_V4.0, which will perhaps help you make a final choice, which you will reflect in the vote we are ALL called from tomorrow, May 13th to May 15th.
We wish you all a good reading. Please keep on asking questions
Emmanuel Marchand with the support of the entire LFI Action team

Bonjour à tous,
Depuis le 30 mars 2019, date à laquelle j’avais publié sur ce groupe WhatsApp LFI action, ma première SWOT an alysis, beaucoup d’évènements se sont passés autour du débat Nouvelle Convention / Partenariat impactant l’avenir de notre lycée Français International de Hong Kong. Ma soif de comprendre la situation m’avait poussé à réaliser cette étude. Depuis, j’ai rencontré un groupe de personnes, qui comme moi, étaient aussi avides de transparence et d’objectivité. Ce groupe, LFI action, vous le connaissez bien maintenant et beaucoup d’entre vous nous encouragent et nous remercient des résultats déjà obtenus. Notre site Web y retrace tout depuis sa création.
Aujourd’hui 12 Mai 2019, et après avoir écouté, lu, échangé, débattu sur ce sujet qui préoccupe l’ensemble de la communauté et en complément de toutes nos publications, nous partageons avec vous une SWOT analysis_V4.0 qui vous aidera peut-être dans votre choix final de vote auquel nous sommes tous appelés à partir de demain 13 mai et ce jusqu’au 15 mai.
Je vous souhaite à tous une bonne lecture. Continuez a poser des questions!
Emmanuel Marchand et le soutien de toute l’équipe LFI action

Let’s talk about our kids! by Luc Moulin

Ci-joint un texte de Luc Moulin. Luc fut l’un des modérateurs de la réunion du 2 mai à BPR. Sa contribution fut appréciée de tous. Nous le remercions encore pour cela et pour le texte qui suit.

A few hours before the vote, but most importantly a few weeks before some of our kid’s final exams, after all this debate, my main thought is for them, our kids, all of them!

My thought goes to this small group of super talented students, who have worked so hard, will get top marks and will join some of the best universities around the world. They will make me proud for their contribution to continue building our excellent school academic reputation. Proud of this school, that has given them the right environment to pursue their dreams in this hard and brave direction. And also proud that these most brilliant kids, thanks to our school, have gone through these years of successes while giving them the opportunity grow, live and share with different kids.

My though also goes to an other minority, all these other kids who, for many years, did not have the capacity or the ambition to follow the same path. These smart kids who have gone through years of difficulties, having bad marks regularly, asking themselves a lot of questions about their future and having a lot of frustration while building their own personality. They will make me very proud of our school thanks to whom they will also have the opportunity to celebrate with their friends and be proud of successfully pass an important step of their young life. I am proud of our school that has accompanied them without threatening them to be expelled and has found the way to give them the confidence to build their personality and demonstrate that they can do it!

Finally I am also thinking of the largest kids population, the one in the middle of this two minorities, who will also get good or very scores at their exams and will also join universities all around the globe.  Many of them have gone through their path without really knowing what they want for their future, but I am proud that they got the opportunity to evolve in a diverse and rich environment. They have seen and lived with friends with different profiles, nationalities, ambitions and results. I am proud that they did not have to say goodbye to this friend who despite that he always had the lowest marks has never been judged by the school of not being good enough for the group. I am proud of this school that manages to integrate until the end this friend who was a great DJ or was spending all his time at another passion, or just never managed to be passionate by Mathematics or Chinese learning,

This School that I am so proud of is our French International School in Hong Kong!

A fantastic school that has constantly evolved over time.

A top school that has grown extremely fast recently, welcoming an always-larger diversity of kids and offering the choice of two different streams.

A school that every year welcomes kids who are starting a  2-3 years journey in Hong Kong, ensuring the continuity of their chosen curriculum and a smooth transition when they will go back to France or move to another country.

A school with this so unique competitive advantage to be deeply anchored in the French culture and strongly supported by the French authority.

I strongly believe this is the result of a lot of work from our fantastic academic and non academic team, who is also diverse, but still tries to work as one team in the best interest of the kids.

I also strongly believe it is the result of a system that gives to the parents and their representatives a strong power to define the school strategy and vision, while also giving them the capacity to work closely with the academic team. 

But, also a system that is clearly respecting the independence of the education experts, the headmasters and their teams. This independence so absolutely critical to make sure decisions in this area are made in the best interest of ALL the kids and not under the influence of some naturally emotional parents.

I finally strongly believe that today, in our current environment, the only system to give us a strong Board, who will continue to develop and modernise our fantastic school, and a contractual guaranty of the pedagogical independence and the France anchorage and support, is the convention with AEFE.

Therefore, 

I will  vote NO, to the Board recommendation to move to the PARTENARIAT.

I will vote YES to the choice of the CONVENTION and its new updated version


Lettre ouverte au Conseil d’administration du LFI – 12 mai 2019

Vous trouverez ci-dessous une lettre ouverte au conseil d’administration. En resumé, il faudrait avoir des details précis sur:
1. Les modalites pratiques de la consultation
2. Le déroulement de la phase consultative
3. L’audit du process et des résultats

Chers membres du Conseil d’Administration,

A moins de 18 heures du début de la consultation électronique, nous n’avons reçu aucune des informations permettant de rassurer tous les parents, quelle que soit leur vote, sur la bonne tenue de cette consultation. Le choix que nous sommes appelés à faire engagera le LFI pour de nombreuses années, voire sera irréversible en cas de passage au partenariat. Pour la stabilité et l’avenir du LFI, il est fondamental que le résultat de la consultation puisse être reconnu et accepté par tous.

Le Conseil d’Administration (CA) est entré en campagne avec conviction, mais sans réserver de temps de parole aux parents qui demandent un dialogue constructif et un débat contradictoire. A de multiples reprises, le CA a rejeté les occasions de promouvoir ce dialogue: tentative de refus d’accès à BPR pour le 2 mai, non participation à cette seule réunion publique (malgré une invitation sincère), refus de distribuer le CR de cette réunion, pressions sur les parents relais de ne pas distribuer l’information, dénigrements des résultats du sondage des professeurs.

Le CA utilise les outils de communication du LFI pour sa campagne dont les dépenses minimales seraient déjà 500.000 HKD au total. Si il est légitime que le CA communique largement via Email et Engage, il aurait été raisonnable de s’attendre à un minimum d’ouverture et de respect des règles fondamentales démocratiques du débat contradictoire.

Après avoir essayé de passer la décision de manière unilatérale, le CA continue de priver les membres de leur droit de débat et de décision directe par ce processus de consultation contraignante sur l’une des décisions les plus importantes des 20 dernières années pour le LFI et la communauté.

Dans son mail du 7 mai, et durant le webinar du 9 mai, le CA explique que cette consultation ne s’inscrit pas dans un cadre légal. N’oublions pas que les conséquences auront une conséquence légale puisque le CA ratifiera l’expression de la consultation le 16 mai.

Il est donc impératif que le processus soit irréprochable. A ce jour, rien n’a été communiqué aux votants sur la procédure et le code de consultation qui est normalement attaché à tout vote significatif.

Nous demandons donc la diffusion des modalités de la consultation et au minimum les garanties suivantes pour assurer à tous que la consultation sera conduite dans les règles de l’art:

  • Nom de l’auditeur
  • Communication par l’auditeur des mesures prises pour garantir un vote dans les règles démocratiques.
  • Quels seront les aspects de la consultation qui seront validés? Les résultats? Le processus? Le respect de points qui suivent?
  • Qui sera l’opérateur réel de la consultation ?
  • Comment garantir que tous pourront voter? Certains parents n’ont rien reçu à ce jour.
  • Génération aléatoire d’un mot de passe garantissant que seul le destinataire de l’e-mail puisse voter
  • Mise en place d’une hotline pour toute difficulté technique sur la consultation.
  • Gestion des erreurs de numéro de débentures
  • Accord explicite qu’il n’y aura pas de campagne orchestrée par le board avec les outils du LFI (mass emails, Engage) pendant la période de vote
  • Interdiction aux membres du board d’interagir avec les votants pendant la durée de la consultation.
  • Interdiction aux membres du board d’utiliser les réseaux sociaux.
  • Aucune information sur les résultats en cours, ne doit parvenir à aucune partie (ni board, ni personnel enseignant, ni AEFE, ni proviseur, ni consul,..) pendant la période de vote et jusqu’aux résultats finaux.
  • Garantie de l’anonymat des votants
  • Heure d’ouverture et de fermeture du scrutin.
  • Heures d’ouverture et de fermeture des bureaux et des systèmes pendant la nuit
  • Observateurs indépendants et accrédités.
  • Quelles sont les mesures prises pour garantir le comptage du vote?
  • Communication sur la date exacte et heure de la publication des résultats.
  • Confirmation que les résultats seront annoncés par l’auditeur.
  • Comment seront-ils présentés? Nombres d’inscrits? Votes exprimés. Votes nuls (est-ce une option?) – vote pour Convention – vote pour partenariat ?
  • Les résultats seront-ils également établis de maniere detaillée par section (Française / Internationale) et par nature des débentures (Corporates ou privées)?
  • Cette information sera-t-elle publique?

Toutes ces questions ont été posées directement ou indirectement lors des deux webinars et lors de la rencontre de samedi matin à Jardine’s, elles n’ont pas reçu de réponses satisfaisantes. Il est encore temps, mais le temps presse afin de garantir que tous puissent s’exprimer dans les meilleures conditions.

Cette lettre a été signée par douze parents du LFI et envoyée par email.

Mise à jour 11 mai 2019

Nous avons mis à jour la page chronologie des événements. Nous avions également decide de remettre la declaration des professeurs du 11 avril en masquant leur noms par respect. Cela s’ajoute donc a leur sondage du 10 mai déjà publié.

La video du deuxième webinar est également disponible en ligne.

Dans l’ensemble, ce deuxième webinar fut une réunion bien organisée avec un bon support technique. Un grand merci au conseil d’administration pour avoir rendu cela possible de manière professionnelle. Cela donne une image positive aux parents et aux enfants qui souhaitent rejoindre le LFI.

Le choix des participants étaient pertinents et il y avait une logique derrière leur implication.

Nous respectons leur participation de bonne volonté et sommes heureux que le LFI soit perçu comme un hôte courtois et aimable, de sorte que les experts du monde entier souhaitent participer à de futurs événements.

Sondage des professeurs / Webinar

Veuillez-trouver ci-dessous le sondage des professeurs.
https://lfiaction.files.wordpress.com/2019/05/sondage-lfi-mai-2019-2.pdf

The main lesson from yesterday’s webinar was that the move from Convention to Partenariat went well in the London case because everyone involved wanted it to be a success: the AEFE, the Ambassy, the teachers, the school direction and the Parents (even the kids!). 
Here in Hong Kong the situation is quite different: 
– The AEFE does not recommend it. Mr. Negrel was very clear yesterday. 
– The Consul General is agnostic but suggests there are some issues to solve first with the school governance.
– The Teachers have just released a poll where they express at 85% that Convention is better suited and that the AEFE relationship isn’t the main problem. 
– The Parents are divided and the fracture grows bigger every day
– The Board was not elected to conduct that change and is now embarked in a spending frenzy for their campaign. 
– Furthermore, we have to implement the New Baccalaureat for 2020, renovate Jardines’ finish TKO, etc

Why doesn’t the board see that Partenariat may be the greatest idea for the Hong Kong LFI’s future but that the conditions are not being met for a rushed move now. It’s a bit like insisting to go out at sea with Typhoon 8 being hoisted because you have a great boat and think you are a great navigator. 

What on Earth is Going On?

Compte Rendu reunion du 2 mai à BPR

Ci-joint le compte-rendu de la réunion du 2 mai avec M. Le Consul, le représentant de l’AEFE, la direction du LFI ainsi qu’environ 220 parents venus les écouter.
La transcription des propos tenus lors de cette réunion a été déclarée conforme par les intervenants.
Notez que M. Le Consul a eu l’amabilité de nous fournir son discours et nous l’avons donc reproduit intégralement.
Si une erreur s’est glissée dans ce CR, nous nous en excusons par avance. Nous sollicitons aussi votre bienveillance quand aux coquilles qui auront échappé à notre vigilance.
Merci de laisser vos commentaires.
En espérant avoir réussi à être exhaustifs, nous remercions tous les participants et
intervenants ainsi que les deux modérateurs pour leur contribution au débat actuel sur l’avenir du LFI.

—-> Le compte rendu est disponible ici <—-

Analyse -Synthèse – 6 mai 2019

Le CR de la reunion de BPR du 2 mai est en cours de validation après des participants. Il sera publié dès que les corrections et ajouts auront été validés. Vous trouverez ci-dessous notre analyse à ce jour après tout ce qui c’est passé depuis le 12 Mars.

Résumé

Risques non-négligeables du passage en Partenariat:

  • Pertes de professeurs compétents et expérimentés. L’homologation dépendra de nos pratiques pédagogiques et n’est pas garantie.
  • Risques financiers importants liés aux coûts de transition, à la perte du soutien contractuel de l’AEFE et aux incertitudes liées aux coûts de l’excellence prônée.
  • Risques diplomatiques à moyen long terme avec le lycée agissant dorénavant en tant qu’entité privée dans ses négociations et risque sur la réputation du Lycée.

Bénéfices non-prouvés:

  • Compétences du proviseur pour diriger filières française et internationale, dans le respect des règles de l’homologation (FF) et de l’accréditation (FI),  recruté par le conseil d’administration ne disposant d’aucune qualification en la matière.
  • Transition à iso-coût et absence d’analyse d’impact du changement sur les frais de scolarité au-delà de 2020.   
  • Flexibilité accrue du projet pédagogique : concertation limitée des parents par les règles  de l’homologation et de l’accréditation dans le contexte complexe du LFI HK  (4 sites, 2 filières, plusieurs sections en FF).
  • L’homogénéisation des contrats proposée pour régler les tensions au sein du corps enseignant ne règlera pas les problèmes de relation humaine qui existent dans toute entreprise. (cf. lettre des 75 professeurs).

Méthode critiquable du conseil d’administration:

  • Intention initiale du conseil d’administration de passer en force une décision unilatérale en février. C’est seulement sous la pression de la pétition menée par des parents que le conseil d’administration a décidé de soumettre cette décision au vote des parents en AG le 23 mai.
  • Sans parler de légalité, légitimité de la consultation électronique du 13-15 mai qui court-circuite le débat à l’AG le 23 mai.
  • Refus de débattre en forum et opacité sur les coûts liés à la campagne pro-partenariat.

Synthèse:

Le Conseil d’Administration du Lycée Français International Victor Segalen a recommandé le 4 avril 2019 de changer la relation avec l’AEFE, de quitter le système de conventionnement établi depuis 1991 et de passer à un système de partenariat (cad une privatisation complète du LFI). Suite au Webinar organisé par le conseil d’administration le 30 avril et à la réunion de BPR le 2 mai organisée par le groupe LFI action, voici notre position à ce jour: Notre objectif reste d’informer les parents de façon à ce qu’ils fassent un choix éclairé par eux-même. La situation actuelle  et notre analyse des documents communiqués par le Conseil d’Administration nous obligent à souligner les points suivants:

Les risques sont élevés:

  1. Pas de vision stratégique énoncée par le conseil d’administration. Sans vision stratégique, il n’y pas de projet d’établissement – donc pas de feuille de route pédagogique – possible pour le lycée, ni de moyen d’évaluer la performance du Chef d’Établissement et de son équipe. La transition vers le partenariat mobiliserait une grosse partie des ressources sur les 15 mois à venir, retardant d’autant la clarification de la ligne stratégique.
  2. Un seul retour d’expérience de véritable deconventionnement dans le réseau AEFE (i). Le dé-conventionnement d’un établissement de la taille et du profil du LFI, scolarisant une majorité d’enfants français n’a jamais été réalisé.
  3. Un retour en arrière impossible en cas de passage en partenariat.  les moyens mis à disposition du LFI sous convention seront redistribués au sein de l’AEFE voire supprimés (ii).
  4. Des départs probables d’enseignants qualifiés au cours de l’année scolaire 2020-2021, parfois pour des raisons techniques (iii). Et compte tenu de la part des enseignants résidents dans les classes à examen (70%) , la préparation des élèves au nouveau Baccalauréat 2021 sera affectée.
  5. Un projet de changement de statut qui donne tout pouvoir au Conseil d’Administration sans garantie d’indépendance de la pédagogie, ouvrant la porte aux abus de pouvoir, au clientélisme et au micro management déjà dénoncés par le personnel via le sondage IPSOS .
  6. Un risque de perte d’homologation à moyen ou long terme.(a) Si les critères sont identiques quel que soit le statut des établissements, les liens plus distendus entre AEFE / MEN et l’établissement rendent plus difficile le respect des critères d’homologation (parcours du proviseur, ratio de professeurs de l éducation nationale, conformité aux programmes, proportion des effectifs d’élèves français). (b) Risque lié également au non respect des règles de gouvernance (Conseil Victor Segalen que le conseil d’administration souhaiterait soumettre à son contrôle).
  7. Des risques financiers élevés (absence de communication d’un plan financier, évaluation partielle des coûts de transition de 8,7 Millions de HKD, interventions de cabinets de consulting). Des sommes conséquentes dont l’école ne bénéficie pas ont déjà été engagées pour la campagne (consulting, webinars).
  8. Un levier diplomatique moindre auprès des autorités locales, le lycée agissant dorénavant en tant qu’entité privée dans ses négociations. Le Président du conseil d’administration étant le seul interlocuteur des autorités locales.

Les bénéfices ne sont pas démontrés pour l’établissement et ses élèves :

  1. Plus grande écoute des attentes spécifiques des parents en matière de pédagogie. Les parents insatisfaits n’ont aucune garantie que la future direction pédagogique sera favorable à leurs attentes. De nombreux choix pédagogiques relèvent de la décision du conseil d’établissement et non de l’AEFE ou du Ministère de l’Education Nationale (MEN). Ils sont donc indépendants du statut partenariat / convention. Cela est notamment vrai pour la mise en place ou la suppression de groupes de niveaux dans l’apprentissage des langues et l’évaluation par compétences (iv).
  2. Qualité du recrutement, de la définition de la mission et de l’évaluation du Proviseur pour un coût maîtrisé
  3. Homogénéisation des critères d’évaluation des enseignants n’est pas démontrée, même si tous auront des contrat locaux. De plus d’autres tensions apparaîtront entre ceux qui auront obtenu un détachement et ceux qui ne l’auront pas eu.
  4. Aucun bénéfices financiers pour les membres du LFI. Nous continuerons au mieu sur la même tendance de hausse des frais.

Les méthodes employées par le Conseil d’Administration pour mettre en œuvre son projet sont critiquables:

  1. La décision devait à l’origine être entérinée par un vote du Conseil d’Administration, sans consultation des parents.
  2. Refus de débat contradictoire, malgré nos multiples demandes émises depuis le mois de mars et notre invitation à la réunion du 2 mai dernier.
  3. Absence de consultation de l’ensemble des parents, et communication unilatérale auprès des parents délégués et représentants, sans possibilité de débattre (“workshops” et “consultations” qui n’en portent que le nom)
  4. Une analyse partiale de la situation fondée sur un sondage Ipsos à taux de participation faible et dont la finalité n’était pas déclarée clairement aux participants (caractère représentatif contestable).
  5. Absence d’analyse objective forces/faiblesses/risques/opportunités des deux options.
  6. Une analyse financière sommaire, insuffisante pour accepter ou réfuter les hypothèses utilisées.
  7. Absence de communication à ce jour  auprès de l’ensemble des enseignants et personnels leur présentant les 2 alternatives envisageables et l’analyse de chacune.
  8. Propagation de contre-vérités, notamment sur les tensions entre enseignants liés aux différences de statut. La parole n’a jamais été donnée aux parents satisfaits du LFI désirant une amélioration dans le cadre actuel plutôt qu’une refonte en profondeur du lycée qui affecte les enfants.
  9. Changement régulier et ad-hoc du calendrier et des modalités de consultation et de vote.
  10. Refus de communiquer une partie des informations demandées, dont les décisions de réunions du conseil d’administration et les coûts de consulting et de campagnes engagés pour convaincre les parents.
  11. Information asymétrique et clivante: exemple de la communication spécifique à la section internationale du 10 avril dénigrant les fonctionnaires Français divise le lycée en antagonisant les deux sections.

CONCLUSION : Le passage au partenariat nous exposent à des risques importants pour des bénéfices incertains alors que la nouvelle convention s’inscrit dans la continuité et propose une meilleure réponse aux enjeux qui attendent le LFI :

  • La nouvelle convention garantit l’indépendance de la pédagogie, tout en satisfaisant l’essentiel des recommandations du conseil d’administration : plus grande flexibilité pédagogique, alignement de la fiche de poste du chef d’établissement, de sa feuille de route et de la mesure de ses objectifs toutes décidées en concertation avec le Conseil d’Administration. Cela sans exposer les élèves aux risques opérationnels d’une transformation jamais vécue par un établissement de notre taille.
  • Elle n’engendre pas de hausse des frais de scolarité. Les réserves constituées suite à la hausse de 8% des frais de scolarité sur 3 années consécutives en vue du développement des campus, doivent être préservées plutôt que ponctionnées pour des dépenses exceptionnelles liées à la transition vers le partenariat (HKD 8.7 Millions).
  • La priorité doit aller à une définition plus largement consensuelle de la stratégie de l’école, à un dialogue accrue entre ses acteurs et à une refonte de la gouvernance qui permettra d’aborder le futur de façon sereine et concertée.

Notes:
(i) Calgary, moins de 400 élèves. Celui du CBFL (700 élèves – homologué jusqu’au collège uniquement)
(ii) Cf. compte-rendu de la réunion du 2 mai.
(iii) S’il y a une transition en partenariat, les professeurs résidents n’ont que 2 options :
(a) Passer en contrat local après s’être mis en disponibilité de l’éducation nationale, ce qui n’est automatique que pour suivi de conjoint.
(b) Réintégrer leur académie d’origine et demander un détachement direct, de plus en plus difficile à obtenir à cause du manque de professeurs en France.
(iv) https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=97270


Questions – Arguments financiers/Financials (fr/en)

Voici les questions pour la réunion du 2 mai à BPR. Merci de voter en commentaire pour vos questions préférées de la section II – ou meme de rajouter des questions importantes qui nous auraient échappé.

Below are the questions for the meeting at BPR on May 2nd. Please vote for your favorite questions of section II and feel free to add any questions that you would like answered.

I -Questions essentielles pour le débat (car concernant tous les acteurs du LFI)

Questions 1 :
Un point très important souvent évoqué par les parents est la question des finances du LFI et en particulier de la stabilité des frais de scolarité. Le Board a plusieurs fois confirmé que les changements nécessaires  notamment en matière d’effectifs se feront a iso-cout. Pourriez-vous nous éclairer sur le nombre de lycées qui ont fait cette transition, convention vers partenariat, et, si vous en avez,  quel est le retour d’expérience, notamment en matière de cout, pour des lycées de tailles similaires ou proche du LFI.


(English)
A very important point is often mentioned by the parents about the finances of the FIS and specifically on the stability of the school fees. The Board has confirmed many times that the changes to partnership  regarding headcount will be done without any extra-cost. Would you mind sharing with us how many schools have shifted from convention to partnership and if you have the return on experience especially on the  school fees matter for schools similar to FIS  ?

Question 2:
Malgré la présence dans la nouvelle convention de l’article 20 prévoyant une contribution net positive de l’AEFE au LFI, certains parents s’inquiètent de l’évolution potentiel des frais de l’AEFE dans l’avenir. Pouvez-vous nous confirmer l’article 20 de la nouvelle convention et apporter des éléments de réponses aux parents sur ce point, compte tenu notamment d’une perception de manque de visibilité des futurs moyens et ressources de l’AEFE.

(English)
In spite of the presence in the new convention of the article 20 stating that the FIS should be beneficiary or at least neutral in its financial relationship with the AEFE, some parents are still worried about the potential  evolution of the FIS contribution to the AEFE in the future. Can you explain what is the article 20 of the new convention and share with us some answers considering the perception from parents on the lack of  visibility of AEFE future means and resources

II – Questions soumises a vote des parents pour sélection ou non au débat

II – Questions to be prioritized / voted by parents

a. Les coûts projetés en partenariat diminueraient en 2020 puis encore les années suivantes. Pourquoi, comment ?

Under partnership project proposed by the board, projected operating costs would decrease from 2020 onwards. What are the assumptions for such a drop and how this would be achieved?

b. Le cabinet Turenne a été sélectionné par le Board pour l’assister dans l’analyse de la transition pour le partenariat. Le Board a-t-il fait une mise en concurrence usuelle d’une bonne gouvernance (3 quotations) ? Si oui, quels ont été les critères de sélection du cabinet Turenne et comment éviter toute dérive de coût ou d’intérêt sur les missions qui lui seraient confiées ?

If the change voted, Turenne Consulting has already been chosen by the Board to help on the change of status from Convention to Partnership. Considering the amount at stake (HKD 7M), was there a proper tender process followed by the board, requiring at least 3 (three) firms to put a bid for the contract? If so, which criteria were considered to select Turenne rather than the other bidding contractors? Is there any risk of overspending or conflict of interest in their mission?

c. La rentabilité de TKO est mise en exergue comme un point critique. Les alternatives proposées par le Board lors de l’AG de mai 2017, à savoir réouverture des petites classes de maternelle, intégration des listes d’attente de la filière internationale, fermeture de Chai Wan, ont-elles été activées ?

TKO profitability has been raised as a critical topic by the board back in 2017, with concerns about the decreasing number of students. At that time, 3 main solution where identified with actions to be implemented:

– (re) opening of kindergarten grades

– accelerate intake International Stream

– closure of Chai Wan campus.

Over the past 2 years, did the board activate all of them?

d. Peut-on avoir la répartition de la hausse des frais de fonctionnement du lycée sur les 5 dernières années, entre coûts pédagogiques et coûts administratifs ? Pourquoi une telle hausse du personnel administratif, et le projet de créer des postes permanents et rémunérés au Board, quand vous demandez en même temps une baisse des coûts pédagogiques (cf. Conseil Victor Segalen de juin 2018) ?

Could the breakdown between educational and non-educational expenses increases over the past 5 years been shared with the parents? Could the board explain the reason why there has been a significant increase of non-educational staff? Could the board explain the future project of the professionalization of the board structure with permanent and paid Board members? while in the same time, it has decided to reduce the educational expenses by HKD2.4M? (cf. minutes of Conseil Victor Segalen – June 2018).

e. La réforme du Baccalauréat, incontournable, pourrait-elle induire une hausse des coûts pédagogiques? Si oui, cela a-t-il été planifié et réservé pour les années à venir? Avec hausse induite des frais de scolarité ou en économisant sur d’autres postes?

Do you expect the new French Baccalauréat process and annual operation to be more expensive? If so, has the cost increased been planned? Shall school fees be expected to increase for that purpose?

f. D’après le rapport d’audit 2018 p5, le LFI a une ligne de crédit de 7 ans garantie par l’Etat Français de HKD 390mln, quelles sont les clauses de cette ligne de crédit et le changement de statut l’affecte-t-elle?

According to the audit report p5, the FIS has a 7y credit line of HKD 390mln guaranteed by the French government, can you disclose the clauses and the covenants and if the change of status will affect it?

G. Quelles sont les garanties que l’agence peut apporter au développement de notre établissement en cas de restriction budgétaire de la part du gouvernement français? Par rapport à l’évolution du pourcentage prélevé sur les frais de scolarité ? Par rapport aux personnels partiellement ou totalement finances par l’AEFE (actuellement 7 expatries et 41 résidents actuellement)? Par rapport aux développements immobiliers ?

In case of limited budget from the French government, what kind of financial guarantees could AEFE provide to the FIS in the future? How do you foresee the evolution of contributions percentage? Would it still be able to support expatriate staff and resident teachers’ cost (7 expatriates and 41 resident teachers currently)? To support the infrastructures development?

h. Quelle est l’évolution  de la contribution du LFI à l’AEFE et des versements de l’AEFE au LFI ? Les frais de scolarité ont fortement augmenté depuis 5 ans (+35% en moyenne), quelle est la part liée à TKO, dûe à l’AEFE, à la mise en place de l’anglais immersif

Combien représente la contribution du LFI à l’AEFE ?

What is the evolution of the contribution of FIS to AEFE and payment of AEFE to LFI ? The school fees have steadily increased in past 5 years (+35% in average), what is the portion due to TKO, due to AEFE and due to the immersive programme ?

How much amounts the contribution of the FIS to the AEFE ?

j. Quelle est la situation financière et globale de l’AEFE ? et les changements attendus dans sa réforme ? et son impact sur le LFI ? quel serait l’impact (financier) du changement en partenariat du LFI pour l’AEFE ?

What is the financial and global situation of the AEFE ? what are the changes expected from the AEFE reform ? and its impact on the FIS ? What would be the (financial) impact of the FIS change to partnership on the AEFE ?