Blog

Analyse -Synthèse – 6 mai 2019

Le CR de la reunion de BPR du 2 mai est en cours de validation après des participants. Il sera publié dès que les corrections et ajouts auront été validés. Vous trouverez ci-dessous notre analyse à ce jour après tout ce qui c’est passé depuis le 12 Mars.

Résumé

Risques non-négligeables du passage en Partenariat:

  • Pertes de professeurs compétents et expérimentés. L’homologation dépendra de nos pratiques pédagogiques et n’est pas garantie.
  • Risques financiers importants liés aux coûts de transition, à la perte du soutien contractuel de l’AEFE et aux incertitudes liées aux coûts de l’excellence prônée.
  • Risques diplomatiques à moyen long terme avec le lycée agissant dorénavant en tant qu’entité privée dans ses négociations et risque sur la réputation du Lycée.

Bénéfices non-prouvés:

  • Compétences du proviseur pour diriger filières française et internationale, dans le respect des règles de l’homologation (FF) et de l’accréditation (FI),  recruté par le conseil d’administration ne disposant d’aucune qualification en la matière.
  • Transition à iso-coût et absence d’analyse d’impact du changement sur les frais de scolarité au-delà de 2020.   
  • Flexibilité accrue du projet pédagogique : concertation limitée des parents par les règles  de l’homologation et de l’accréditation dans le contexte complexe du LFI HK  (4 sites, 2 filières, plusieurs sections en FF).
  • L’homogénéisation des contrats proposée pour régler les tensions au sein du corps enseignant ne règlera pas les problèmes de relation humaine qui existent dans toute entreprise. (cf. lettre des 75 professeurs).

Méthode critiquable du conseil d’administration:

  • Intention initiale du conseil d’administration de passer en force une décision unilatérale en février. C’est seulement sous la pression de la pétition menée par des parents que le conseil d’administration a décidé de soumettre cette décision au vote des parents en AG le 23 mai.
  • Sans parler de légalité, légitimité de la consultation électronique du 13-15 mai qui court-circuite le débat à l’AG le 23 mai.
  • Refus de débattre en forum et opacité sur les coûts liés à la campagne pro-partenariat.

Synthèse:

Le Conseil d’Administration du Lycée Français International Victor Segalen a recommandé le 4 avril 2019 de changer la relation avec l’AEFE, de quitter le système de conventionnement établi depuis 1991 et de passer à un système de partenariat (cad une privatisation complète du LFI). Suite au Webinar organisé par le conseil d’administration le 30 avril et à la réunion de BPR le 2 mai organisée par le groupe LFI action, voici notre position à ce jour: Notre objectif reste d’informer les parents de façon à ce qu’ils fassent un choix éclairé par eux-même. La situation actuelle  et notre analyse des documents communiqués par le Conseil d’Administration nous obligent à souligner les points suivants:

Les risques sont élevés:

  1. Pas de vision stratégique énoncée par le conseil d’administration. Sans vision stratégique, il n’y pas de projet d’établissement – donc pas de feuille de route pédagogique – possible pour le lycée, ni de moyen d’évaluer la performance du Chef d’Établissement et de son équipe. La transition vers le partenariat mobiliserait une grosse partie des ressources sur les 15 mois à venir, retardant d’autant la clarification de la ligne stratégique.
  2. Un seul retour d’expérience de véritable deconventionnement dans le réseau AEFE (i). Le dé-conventionnement d’un établissement de la taille et du profil du LFI, scolarisant une majorité d’enfants français n’a jamais été réalisé.
  3. Un retour en arrière impossible en cas de passage en partenariat.  les moyens mis à disposition du LFI sous convention seront redistribués au sein de l’AEFE voire supprimés (ii).
  4. Des départs probables d’enseignants qualifiés au cours de l’année scolaire 2020-2021, parfois pour des raisons techniques (iii). Et compte tenu de la part des enseignants résidents dans les classes à examen (70%) , la préparation des élèves au nouveau Baccalauréat 2021 sera affectée.
  5. Un projet de changement de statut qui donne tout pouvoir au Conseil d’Administration sans garantie d’indépendance de la pédagogie, ouvrant la porte aux abus de pouvoir, au clientélisme et au micro management déjà dénoncés par le personnel via le sondage IPSOS .
  6. Un risque de perte d’homologation à moyen ou long terme.(a) Si les critères sont identiques quel que soit le statut des établissements, les liens plus distendus entre AEFE / MEN et l’établissement rendent plus difficile le respect des critères d’homologation (parcours du proviseur, ratio de professeurs de l éducation nationale, conformité aux programmes, proportion des effectifs d’élèves français). (b) Risque lié également au non respect des règles de gouvernance (Conseil Victor Segalen que le conseil d’administration souhaiterait soumettre à son contrôle).
  7. Des risques financiers élevés (absence de communication d’un plan financier, évaluation partielle des coûts de transition de 8,7 Millions de HKD, interventions de cabinets de consulting). Des sommes conséquentes dont l’école ne bénéficie pas ont déjà été engagées pour la campagne (consulting, webinars).
  8. Un levier diplomatique moindre auprès des autorités locales, le lycée agissant dorénavant en tant qu’entité privée dans ses négociations. Le Président du conseil d’administration étant le seul interlocuteur des autorités locales.

Les bénéfices ne sont pas démontrés pour l’établissement et ses élèves :

  1. Plus grande écoute des attentes spécifiques des parents en matière de pédagogie. Les parents insatisfaits n’ont aucune garantie que la future direction pédagogique sera favorable à leurs attentes. De nombreux choix pédagogiques relèvent de la décision du conseil d’établissement et non de l’AEFE ou du Ministère de l’Education Nationale (MEN). Ils sont donc indépendants du statut partenariat / convention. Cela est notamment vrai pour la mise en place ou la suppression de groupes de niveaux dans l’apprentissage des langues et l’évaluation par compétences (iv).
  2. Qualité du recrutement, de la définition de la mission et de l’évaluation du Proviseur pour un coût maîtrisé
  3. Homogénéisation des critères d’évaluation des enseignants n’est pas démontrée, même si tous auront des contrat locaux. De plus d’autres tensions apparaîtront entre ceux qui auront obtenu un détachement et ceux qui ne l’auront pas eu.
  4. Aucun bénéfices financiers pour les membres du LFI. Nous continuerons au mieu sur la même tendance de hausse des frais.

Les méthodes employées par le Conseil d’Administration pour mettre en œuvre son projet sont critiquables:

  1. La décision devait à l’origine être entérinée par un vote du Conseil d’Administration, sans consultation des parents.
  2. Refus de débat contradictoire, malgré nos multiples demandes émises depuis le mois de mars et notre invitation à la réunion du 2 mai dernier.
  3. Absence de consultation de l’ensemble des parents, et communication unilatérale auprès des parents délégués et représentants, sans possibilité de débattre (“workshops” et “consultations” qui n’en portent que le nom)
  4. Une analyse partiale de la situation fondée sur un sondage Ipsos à taux de participation faible et dont la finalité n’était pas déclarée clairement aux participants (caractère représentatif contestable).
  5. Absence d’analyse objective forces/faiblesses/risques/opportunités des deux options.
  6. Une analyse financière sommaire, insuffisante pour accepter ou réfuter les hypothèses utilisées.
  7. Absence de communication à ce jour  auprès de l’ensemble des enseignants et personnels leur présentant les 2 alternatives envisageables et l’analyse de chacune.
  8. Propagation de contre-vérités, notamment sur les tensions entre enseignants liés aux différences de statut. La parole n’a jamais été donnée aux parents satisfaits du LFI désirant une amélioration dans le cadre actuel plutôt qu’une refonte en profondeur du lycée qui affecte les enfants.
  9. Changement régulier et ad-hoc du calendrier et des modalités de consultation et de vote.
  10. Refus de communiquer une partie des informations demandées, dont les décisions de réunions du conseil d’administration et les coûts de consulting et de campagnes engagés pour convaincre les parents.
  11. Information asymétrique et clivante: exemple de la communication spécifique à la section internationale du 10 avril dénigrant les fonctionnaires Français divise le lycée en antagonisant les deux sections.

CONCLUSION : Le passage au partenariat nous exposent à des risques importants pour des bénéfices incertains alors que la nouvelle convention s’inscrit dans la continuité et propose une meilleure réponse aux enjeux qui attendent le LFI :

  • La nouvelle convention garantit l’indépendance de la pédagogie, tout en satisfaisant l’essentiel des recommandations du conseil d’administration : plus grande flexibilité pédagogique, alignement de la fiche de poste du chef d’établissement, de sa feuille de route et de la mesure de ses objectifs toutes décidées en concertation avec le Conseil d’Administration. Cela sans exposer les élèves aux risques opérationnels d’une transformation jamais vécue par un établissement de notre taille.
  • Elle n’engendre pas de hausse des frais de scolarité. Les réserves constituées suite à la hausse de 8% des frais de scolarité sur 3 années consécutives en vue du développement des campus, doivent être préservées plutôt que ponctionnées pour des dépenses exceptionnelles liées à la transition vers le partenariat (HKD 8.7 Millions).
  • La priorité doit aller à une définition plus largement consensuelle de la stratégie de l’école, à un dialogue accrue entre ses acteurs et à une refonte de la gouvernance qui permettra d’aborder le futur de façon sereine et concertée.

Notes:
(i) Calgary, moins de 400 élèves. Celui du CBFL (700 élèves – homologué jusqu’au collège uniquement)
(ii) Cf. compte-rendu de la réunion du 2 mai.
(iii) S’il y a une transition en partenariat, les professeurs résidents n’ont que 2 options :
(a) Passer en contrat local après s’être mis en disponibilité de l’éducation nationale, ce qui n’est automatique que pour suivi de conjoint.
(b) Réintégrer leur académie d’origine et demander un détachement direct, de plus en plus difficile à obtenir à cause du manque de professeurs en France.
(iv) https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=97270


Questions – Arguments financiers/Financials (fr/en)

Voici les questions pour la réunion du 2 mai à BPR. Merci de voter en commentaire pour vos questions préférées de la section II – ou meme de rajouter des questions importantes qui nous auraient échappé.

Below are the questions for the meeting at BPR on May 2nd. Please vote for your favorite questions of section II and feel free to add any questions that you would like answered.

I -Questions essentielles pour le débat (car concernant tous les acteurs du LFI)

Questions 1 :
Un point très important souvent évoqué par les parents est la question des finances du LFI et en particulier de la stabilité des frais de scolarité. Le Board a plusieurs fois confirmé que les changements nécessaires  notamment en matière d’effectifs se feront a iso-cout. Pourriez-vous nous éclairer sur le nombre de lycées qui ont fait cette transition, convention vers partenariat, et, si vous en avez,  quel est le retour d’expérience, notamment en matière de cout, pour des lycées de tailles similaires ou proche du LFI.


(English)
A very important point is often mentioned by the parents about the finances of the FIS and specifically on the stability of the school fees. The Board has confirmed many times that the changes to partnership  regarding headcount will be done without any extra-cost. Would you mind sharing with us how many schools have shifted from convention to partnership and if you have the return on experience especially on the  school fees matter for schools similar to FIS  ?

Question 2:
Malgré la présence dans la nouvelle convention de l’article 20 prévoyant une contribution net positive de l’AEFE au LFI, certains parents s’inquiètent de l’évolution potentiel des frais de l’AEFE dans l’avenir. Pouvez-vous nous confirmer l’article 20 de la nouvelle convention et apporter des éléments de réponses aux parents sur ce point, compte tenu notamment d’une perception de manque de visibilité des futurs moyens et ressources de l’AEFE.

(English)
In spite of the presence in the new convention of the article 20 stating that the FIS should be beneficiary or at least neutral in its financial relationship with the AEFE, some parents are still worried about the potential  evolution of the FIS contribution to the AEFE in the future. Can you explain what is the article 20 of the new convention and share with us some answers considering the perception from parents on the lack of  visibility of AEFE future means and resources

II – Questions soumises a vote des parents pour sélection ou non au débat

II – Questions to be prioritized / voted by parents

a. Les coûts projetés en partenariat diminueraient en 2020 puis encore les années suivantes. Pourquoi, comment ?

Under partnership project proposed by the board, projected operating costs would decrease from 2020 onwards. What are the assumptions for such a drop and how this would be achieved?

b. Le cabinet Turenne a été sélectionné par le Board pour l’assister dans l’analyse de la transition pour le partenariat. Le Board a-t-il fait une mise en concurrence usuelle d’une bonne gouvernance (3 quotations) ? Si oui, quels ont été les critères de sélection du cabinet Turenne et comment éviter toute dérive de coût ou d’intérêt sur les missions qui lui seraient confiées ?

If the change voted, Turenne Consulting has already been chosen by the Board to help on the change of status from Convention to Partnership. Considering the amount at stake (HKD 7M), was there a proper tender process followed by the board, requiring at least 3 (three) firms to put a bid for the contract? If so, which criteria were considered to select Turenne rather than the other bidding contractors? Is there any risk of overspending or conflict of interest in their mission?

c. La rentabilité de TKO est mise en exergue comme un point critique. Les alternatives proposées par le Board lors de l’AG de mai 2017, à savoir réouverture des petites classes de maternelle, intégration des listes d’attente de la filière internationale, fermeture de Chai Wan, ont-elles été activées ?

TKO profitability has been raised as a critical topic by the board back in 2017, with concerns about the decreasing number of students. At that time, 3 main solution where identified with actions to be implemented:

– (re) opening of kindergarten grades

– accelerate intake International Stream

– closure of Chai Wan campus.

Over the past 2 years, did the board activate all of them?

d. Peut-on avoir la répartition de la hausse des frais de fonctionnement du lycée sur les 5 dernières années, entre coûts pédagogiques et coûts administratifs ? Pourquoi une telle hausse du personnel administratif, et le projet de créer des postes permanents et rémunérés au Board, quand vous demandez en même temps une baisse des coûts pédagogiques (cf. Conseil Victor Segalen de juin 2018) ?

Could the breakdown between educational and non-educational expenses increases over the past 5 years been shared with the parents? Could the board explain the reason why there has been a significant increase of non-educational staff? Could the board explain the future project of the professionalization of the board structure with permanent and paid Board members? while in the same time, it has decided to reduce the educational expenses by HKD2.4M? (cf. minutes of Conseil Victor Segalen – June 2018).

e. La réforme du Baccalauréat, incontournable, pourrait-elle induire une hausse des coûts pédagogiques? Si oui, cela a-t-il été planifié et réservé pour les années à venir? Avec hausse induite des frais de scolarité ou en économisant sur d’autres postes?

Do you expect the new French Baccalauréat process and annual operation to be more expensive? If so, has the cost increased been planned? Shall school fees be expected to increase for that purpose?

f. D’après le rapport d’audit 2018 p5, le LFI a une ligne de crédit de 7 ans garantie par l’Etat Français de HKD 390mln, quelles sont les clauses de cette ligne de crédit et le changement de statut l’affecte-t-elle?

According to the audit report p5, the FIS has a 7y credit line of HKD 390mln guaranteed by the French government, can you disclose the clauses and the covenants and if the change of status will affect it?

G. Quelles sont les garanties que l’agence peut apporter au développement de notre établissement en cas de restriction budgétaire de la part du gouvernement français? Par rapport à l’évolution du pourcentage prélevé sur les frais de scolarité ? Par rapport aux personnels partiellement ou totalement finances par l’AEFE (actuellement 7 expatries et 41 résidents actuellement)? Par rapport aux développements immobiliers ?

In case of limited budget from the French government, what kind of financial guarantees could AEFE provide to the FIS in the future? How do you foresee the evolution of contributions percentage? Would it still be able to support expatriate staff and resident teachers’ cost (7 expatriates and 41 resident teachers currently)? To support the infrastructures development?

h. Quelle est l’évolution  de la contribution du LFI à l’AEFE et des versements de l’AEFE au LFI ? Les frais de scolarité ont fortement augmenté depuis 5 ans (+35% en moyenne), quelle est la part liée à TKO, dûe à l’AEFE, à la mise en place de l’anglais immersif

Combien représente la contribution du LFI à l’AEFE ?

What is the evolution of the contribution of FIS to AEFE and payment of AEFE to LFI ? The school fees have steadily increased in past 5 years (+35% in average), what is the portion due to TKO, due to AEFE and due to the immersive programme ?

How much amounts the contribution of the FIS to the AEFE ?

j. Quelle est la situation financière et globale de l’AEFE ? et les changements attendus dans sa réforme ? et son impact sur le LFI ? quel serait l’impact (financier) du changement en partenariat du LFI pour l’AEFE ?

What is the financial and global situation of the AEFE ? what are the changes expected from the AEFE reform ? and its impact on the FIS ? What would be the (financial) impact of the FIS change to partnership on the AEFE ?

Questions – Pedagogie/Pedagogy (fr/en)

Voici les questions pour la réunion du 2 mai à BPR. Merci de voter en commentaire pour vos questions préférées de la section II – ou meme de rajouter des questions importantes qui nous auraient échappé.

Below are the questions for the meeting at BPR on May 2nd. Please vote for your favorite questions of section II and feel free to add any questions that you would like answered.

I – Trois questions essentielles pour le débat

I – Three main questions for the debate

  1. Excellence académique
Source: LFI Townhall – Dec 2018 – page 6 <- Clickable link

Ce tableau, issu du sondage Ipsos de juin 2018, résume la perception générale par les parents de notre école aujourd’hui : un attachement fort à sa culture française, leur satisfaction générale, la reconnaissance de l’excellence académique et de ses valeurs.

1- Academic excellence

Que représente pour vous la notion d’excellence académique pour un lycée français international et quelles sont selon vous les forces et les faiblesses du LFI dans ce domaine ?

What does the notion of academic excellence for a French school like us and what are the strengths and weakness of the FIS in the matter ?

2. L’offre de l’AEFE pour l’enseignement des langues

Certains parents ont exprimés leur frustration en matière d’offre  d’enseignement des langues. L’AEFE a t-elle une politique particulière dans ce domaine et est-ce que le partenariat ou la nouvelle convention offrent des possibilités différentes sur ce point. Par exemple, l’AEFE a t-elle une recommandation particulière en terme de méthode d’enseignement de l’anglais (bilingue ou OIB) ou de la langue locale.

2. AEFE’s offer regarding foreign languages

Some parents have expressed their frustration regarding what the FIS is proposing for language learning

3.  Passerelles entre la filière internationale et la filière française

Pourriez-vous nous parler un peu plus du sujet des passerelles entre la filière internationale et la filière française. Avez-vous des projets précis ou ces deux filières pourraient davantage travailler ensemble et est-ce que le cadre et l’organisation actuelle du LFI est adapte au développement de ces projets potentiels.

3. Synergies and interactions between the French and the International Sections

Can you tell us more about the possible synergies between the International stream and French streams ? Do you have some specific projects where these 2 streams can better work together ? Does the actual  frame and organization of the FIS enables you to develop such potential projects ?

II – Questions soumises au vote des parents pour sélection ou non au débat

  1. Dialogue difficile

On ressent aujourd’hui une tension très forte et une très grande difficulté à dialoguer à tous les niveaux ou presque au sein du LFI. Que s’est-il passé ? L’argument du changement de personnes ne peut pas tout expliquer.


II – Questions submitted to the parents’ vote (to select or not for the debate)

  1. Difficult dialogue

There is today a very strong tension and a real difficulty in dialogue at almost all levels within the FIS. What happened? The change of people cannot explain everything.

The questions below (2 to 5) are related to pedagogy choices for the French stream only.

2. Groupes de niveaux en langues

Quels sont les avantages et inconvénients, du point de vue pédagogique, de la mise en place de groupe de niveaux dans l’apprentissage d’une langue étrangère ? Quelle différence faut-il faire entre “groupes de niveaux” et “groupes de besoin” ?

La suppression de ces groupes résulte-t-elle d’un problème de ressources en personnel (professeurs),  de ressources financières (et dans ce cas, quel en serait le coût) ?

Dans l’hypothèse où il s’agirait d’une préconisation liée aux programmes français, serait-il envisageable de proposer des solutions en extra-curriculum ?

2. “Level groups” for foreign languages

What are the pros and cons, from a pedagogical point of view, of level groups for learning a foreign language ? What differences are there between “level groups” and “skills groups” ?

Level groups have been recently abolished. Does this decision result from a lack of human resources ? financial resources ? Would it be possible to consider extracurricular activities to complete in the case that this decision was made to meet french curriculum requirements ?

3. Mandarin

Quels sont résultats au baccalauréat des élèves du LFI sur les 2 ou 3 dernières années (LV1, Lv2, LV3) ?  

Le bac 2021 ne met pas l’accent sur les langues, mais sur les sciences alors pourquoi les parents se focalisent-ils autant sur le mandarin?

Si le choix est de renforcer l’étude de cette 3e langue au LFI, comment procéder ?

Est-il envisageable d’étendre le mandarin aux petites classes (maternelle et primaire) ?

Pour quelles raisons la section orientale a-t-elle été supprimée au collège ?  

Pourquoi ne pas proposer des cursus de préparation aux examens HSK (diplômes chinois reconnus internationalement) en ECA? (déjà mis en place dans d’autres lycées et très apprécié)

3. Mandarin

What are the Baccalaureate FIS results for the last 2 or 3 years with regard to mandarin (LV1, Lv2, LV3)?

The bac 2021 does not focus that much on languages, but on sciences so why do parents focus so much on Mandarin?

If the choice is to strengthen the study of this third language in the FIS, how to proceed?

Is it possible to extend Mandarin to kindergarten and primary?

Why was the “section Orientale” removed in secondary?

Why are HSK preparation exam courses not proposed (Chinese diplomas recognized internationally) in ECA? (already set up in other high schools and very appreciated).

4. Proposition du Board

Le Board mentionne dans son plan stratégique, parmi les enjeux principaux : “développer une offre plurilingue”. De quoi s’agit-il ? A quelle demande cette proposition répond-elle ?

4. Board’s proposal

In its Strategic plan, the Board mentions “developing a multilingual offering” as one of the main proposals ? Would you please give more details ?

5. Evaluations par compétences au moyen des pastilles de couleur

Le sujet de l’évaluation des élèves est complexe et fait l’objet de nombreuses études.

La méthode d’évaluations par compétences s’inscrit ainsi dans une volonté de considérer l’évaluation comme un élément essentiel de la formation individuelle de chaque élève.

Pourriez-vous nous rappeler quels sont les objectifs de cette méthode ? Pour quelles raisons ce système a-t-il été adopté au LFI sachant qu’il s’agit d’une décision de l’établissement et non d’une contrainte imposée par l’AEFE ni le MEN  ?
Comment faire le meilleur choix –ou le choix le plus raisonnable- pour les élèves du LFI ?

5. “méthode d’évaluations par compétences”- skills assessment

Could you please remind us what are the objectives of the skills assessment method (method currently used to assess student in the French stream)? Why has the LFI chosen this method, knowing that it is a decision made by school itself, not by the AEFE or the MEN.

6. Renforcer les passerelles entre filière internationationale et filière française.

Avez-vous des projets précis ou ces deux filières pourraient davantage travailler ensemble, et ce que cela apporterait aux élèves? Aux enseignants? A la rentabilité des infrastructures?

6. Create stronger bridges between French and International streams

What kind of projects could give opportunity to stronger interactions, and how would that benefit to the students? To the teachers? To the infrastructures’ profitability?

7. Evaluation des professeurs

Comment les professeurs sont-ils évalués et comment sont pris en considération les problèmes soulevés par les parents de façon ponctuelle ou répétée ?

Ces évaluations peuvent-elle être menées de manière plus fréquente et régulière ? Quelle est la procédure en cas de problèmes avérés et répétés concernant un professeur particulier ?

7. Teachers’ assessment

How are teachers evaluated and what are the repercussions when problems are detected or repeatedly addressed by parents? Can these evaluations be conducted on a more frequent and regular basis? What is the process if there is repeated and documented issues on a specific teacher?

Questions – Gouvernance/Governance (fr/en)

Voici les questions pour la réunion du 2 mai à BPR. Merci de voter en commentaire pour vos questions préférées de la section II – ou meme de rajouter des questions importantes qui nous auraient échappé.

Below are the questions for the meeting at BPR on May 2nd. Please vote for your favorite questions of section II and feel free to add any questions that you would like answered.

Le dossier transmis par le Board part du postulat suivant: “Notre gouvernance actuelle ne permet pas de repondre aux defis du LFI” et liste comme arguments soutenant ce postulat les points suivants:

  • Le rapport Cazebonne souligne la rigidité pédagogique de l’AEFE et l’absence de prise en considération des attentes des familles locales;
  • Un dialogue de gestion difficile ou impossible entre le CA et la direction de l’AEFE;
  • Non alignement entre les visions stratégiques et pédagogiques de l’établissement (absence de projet d’établissement et de plan stratégique);
  • Non prise en compte des équilibres financiers en amont des décisions pédagogiques, fragilisant la maîtrise des coûts;
  • Complexité de la gestion des carrières due à la coexistence de trois statuts de professeurs;
  • Collaboration limitée entre les deux filières – une opportunité manquée;

L’objectif de cette section du débat doit être de nous éclairer sur ces difficultés dans la gestion de l’établissement et de comprendre comment la nouvelle convention ou le partenariat proposent d’y répondre.

The file distributed by the Board states: « Our governance is not adapted to the challenges that FIS faces » and lists the following reasons to support this statement:

  • The Cazebonne report stresses the pedagogic rigidity of the AEFE and the absence of considerations for the local families expectations;
  • A difficult or nearly impossible dialogue between the Board and the AEFE;
  • A non alignment between the strategic and pedagogic visions of the school;
  • A non consideration of financial constraints before making making pedagogic decisions, jeopardizing costs controls
  • A difficult HR management due to 3 different teachers’ statuses;
  • Limited collaboration between the 2 streams – a missed opportunity;

The objectives of this section are to clarify the difficulties in the school management and understand how the new convention or the partnership would answer them.

  1. Cinq questions essentielles pour le débat (car concernant tous les acteurs du LFI) / Four critical questions to start the meeting with.

1. Il semble qu’un point un peu compliqué à comprendre pour beaucoup de parents est le rôle du conseil Victor Segalen et son mode de fonctionnement avec les autres organes de gouvernance de l’Ecole. La nature de cette relation semble importante car son rôle serait notamment d’apporter des garanties sur l’indépendance de la pédagogique, point crucial pour l’homologation et l’avenir du FLI.

Pourriez-vous nous rappeler le rôle du Conseil Victor Segalen, son mode de fonctionnement actuel et quelle est votre analyse de l’impact potentiel des deux modèles, partenariat et nouvelle convention, sur cette relation.

(English)
It seems that there is a blur and hard point to understand for most of the parents on the role and functioning of the Victor Segalen Council with the other governing bodies of the  school. The nature of this relation seems  to be very important because its roles seems to be essential to guarantee the pedagogical independence crucial for the homologation and future of the FIS ? Can you tell us what is your analysis of the impact of the 2 models, partnership and new convention, on this relationship ?

2. Le projet de nouvelle convention prévoit que le plan stratégique est défini par le Conseil d’Administration (NDLR le Board). Ce plan : “prend en compte le profil de la communauté servie par l’établissement, ses attentes en matière de langues et matières enseignées, de débouchés universitaires des élèves.”

Le Board a indique que l’une des raisons de leur recommandation de passage au partenariat est la nécessité de faciliter le processus de définition et de mise en œuvre de ce plan stratégique, qui inclu notamment le projet d’établissement (aspect pédagogique). Qu’en pensez-vous?

(English)
The project of the new convention states that the strategic plan is defined by the Board. This plan should “take into consideration the profile of the community of the FIS, its expectations in matter of language and  subjects taught, university demand for the pupils” The Board stated that one of the reason for recommending the partnership is the need for easily defining the plan and its implementation through the pedagogic school project (project d’établissement). What is your  opinion ?

3. Un autre point qui a beaucoup animé le débat au cours de ces dernières semaines, est le mode de recrutement du proviseur et de l’ensemble du corps enseignant. L’une des raisons de la recommandation du Board pour le passage au partenariat est d’avoir plus de liberté et de contrôle sur ce point.  L’AEFE, dans le cadre de la négociation de la nouvelle convention, n’aurait notamment pas accepte certaines de leurs demandes dans ce domaine. Pouvez-vous s’il  vous plait nous expliquer les raisons du rejet de ces requêtes, si tel a bien été le cas, et nous rappeler les différences sur ce point particulier entre les deux contrats, nouvelle convention et partenariat.

(English)
Another point which was very controversial  during the past weeks is the recruiting procedure of the AEFE headmaster and the teachers. One of the reasons for recommending the partnership is to have more autonomy  and control on this matter. The AEFE, during the talks for the new convention, did not accept some of the Board’s requests. Can you please clarify the reasons of these rejections, if any ? and remind us the  differences on this specific point between partnership and new convention ?

4. Une autre question sur un point qui a été souvent débattu entre les deux parties, est la possibilité de revenir en arrière en cas de passage en partenariat. Pouvez nous apporter une réponse précise sur point et si ce n’est possible ou difficile quelles en sont raisons?

(English)
Another question, also very discussed, is the possibility for the FIS to shift back to convention after few years of partnership ? Can you give us a clear answer on this point and if not possible or difficult what would be the  reasons ?

5. Monsieur le Consul, pouvez-vous nous rappeler votre rôle au sein du Board et apporter des éléments de réponses a ceux qui posent la question de la légitimité de cette presence?

(English)
Mr. The General Consul, can you remind us what is your role in the Board and shed some lights for us for the one who question your presence in the board ?

II. Questions soumises au vote des parents pour sélection ou non au débat (peut-être réponse par écrit si manque de temps) / Questions to be prioritized / voted by parents (maybe written answer if lack of time)

a. Le cas du CFBL est souvent repris comme exemple pour indiquer que l’OFSTED a accordé une note outstanding suite au passage en partenariat. Au-delà de la différence de taille et de complexité des 2 établissements, pouvez-nous exposer pourquoi cet établissement s’est dé-conventionné et si le rapport de l’OFSTED parle du passage en partenariat pour accorder sa note outstanding ?

The CFBL case is often quoted as an example based on the outstanding mark given by the OFSTED to the school further to the change to partnership. Beyond the difference of size and complexity of the 2 schools, would you mind explain us why the CFBL has chosen to move out of the convention and if the OFSTED is linking the the shift to partnership to the outstanding mark ?

b. Nous avons constaté de gros manquements lors de la livraison du campus de TKO. Qui était en charge du suivi de ces travaux pour en assurer la qualité ?

We notice some severe flaws in the construction of TKO. Who was in charge of following this construction work and ensure the quality of it ?

c. Avez-vous deja identifie un proviseur pour le partenariat comme cela a ete indique le 19 janvier 2019 aux parents représentants ?

Did you already identified a headmaster for partnership as mentioned in your talk with parents representatives on 19 January 2019 ?

d. Nous comprenons que le Board est déjà impliqué dans le choix des professeurs résidents / maintien des postes de résident lors des conseils Victor Segalen (où il ne vote pas). Pouvez-vous expliquer comment ces choix sont faits et si des propositions du Board sont suivies ?

We understand that the Board is already involved in the choice of resident teachers / allocation of resident positions during the Victor Segalen council (where Board does not vote). Can you explain how these choices are made and if the proposals of the Board are followed ?

e. Nous comprenons que le Board ne souhaite pas avoir le lien hiérarchique avec le Directeur exécutif (en charge du personnel non-résident du LFI) et le proviseur de la filière internationale. Nous avions aussi entendu, dans les discussions pour la nouvelle convention, que c’était une demande du Board faite à l’AEFE de ne pas faire reporter ces 2 fonctions au proviseur AEFE (points figurant dans le texte nouvelle convention – d’ailleurs nous notons que le Board indique que le Directeur exécutif reporte au proviseur AEFE dans la nouvelle convention est-ce exact ?). Pouvez-vous nous éclairer sur les échanges à ce sujet ?

We understand that the Board does not wish to have the reporting line of the Executive Director (in charge of the FIS non-resident staff) and the IS headmaster. We also heard that it was a request from the Board to the AEFE, in the talks for the new convention, to not make these 2 functions reporting to the AEFE headmaster (points stated in the new convention – by the way, the Board’s document mention that the Executive Director reports to the AEFE headmaster, is it correct ?). Can you shed some lights on the related talks ?

f. Pouvez-vous nous indiquer quel est le taux de démission des salariés du LFI et quelles sont les raisons citées pour leur départ ?

Can you indicate us what is the level of resignation among FIS staff and what are the reasons mentioned for their departure ?

g. Nous ne sommes pas sûrs de la chronologie des événements. Il est indiqué que le Board devait voter sur le partenariat en janvier 2019 après avoir dit en Townhall de décembre 2018 que les discussions continuaient avec l’AEFE, puis que le vote du 3 avril était une 2e étape. Pouvez-vous nous éclairer sur ces discussions puisque nous n’avons toujours pas les minutes du Board à disposition comme promis ?

We are not certain on the chronology of the events. It has been stated that the Board wanted to vote on the partnership on January 2019 after having said during December 2018 Townhall that discussions were on-going with AEFE, then the vote of 3rd of April was a second step of vote. Would you mind shed some lights on these talks since we still do not have access to the Board’s minutes as promised ?

h. Est-ce que les parents seront décisionnaires en AG et impliqués dans la construction de la gouvernance en partenariat ?

Will the parents will be involved in the building of the governance in partnership and vote during General Meeting ?

i. Est-ce que vous considérez qu’un vote majoritaire à 51% pour l’un ou l’autre des modèles sera suffisant pour emporter l’adhésion sur un projet aussi important ?

Do you consider that a vote at 51% for one or the other solution will be enough to make everyone agree on such important change ?

j. Vous semblez avoir négocié une nouvelle convention tres specifique a la situation du LFI versus d’autres établissements qui ont une convention standard. Après obtenu toutes ces avances (et effectivement avoir encore quelques points de désaccords), le Board n’aurait-il pas dû signer logiquement la nouvelle convention ?

You seem to have negotiated a new convention very tailor-made to FIS needs vs other schools who have a pretty standard convention. After getting such many concessions (and indeed still some disagreement points), shouldn’t the Board logically sign the new convention ?

k. Nous lisons dans les sondages IPSOS et les enquêtes auprès des parents et salariés qu’il existe plusieurs problèmes importants. Pouvez-vous nous dire lesquels ressortent de cette étude et en quoi elle a influencé la décision pour le partenariat ?

We read from the IPSOS poll and the surveys made among parents/staff that there are few important problems identified. Would you mind let us know which ones are pointed out and how it influence the decision to move to partnership ?

III. Questions from Les parent représentants du Primaire, Section Française

The parent representatives for Primary, French Section

Maude Ashra, Elodie Cannings, Isabelle-Marie Cowperthwaite, Vanessa Drevet, Emiko Gourmele

The ones not appearing below are dispatched in the 3 themes of the debate due to their similarities with core questions. You can vote for these questions too

In the case the parents elect the new Convention :

2) It is anticipated that the majority of the Board members will resign if the vote supports the new Convention.

– Are you aware of any candidates willing to take on a Board mandate under the new Convention that meet the election requirements?

– If yes, who are these candidates? What is their vision? How do they envisage ensuring flexibility in some pedagogical matters that are important to the community? When will they present themselves to our community?

3) It is proposed to change the current governance of the school (beyond our relationship with AEFE). What is your vision on this?

4) How do we propose to retain our students in both streams and attract more? Which profile are we looking to attract (more international, more French)?

5) Will there be a change of Chef d’Établissement and when is it foreseen?

7) If the current Chef d’Établissement remains, what are his concrete plans to regain trust? Reunite our school? Take our school forward to meet the parents’ expectations and be competitive, innovative and forward thinking? A school cannot be managed with petitions.

10) Under the new Convention, the Board is fully accountable for all decisions made by the Head of School. What are the legal responsibilities of the school headmaster under Hong Kong Law/Hong Kong and under the new Convention context versus the Board’s responsibilities?

14) Can FIS exit the new convention before 5 years?

15) Rapport Cazebone :

– Similar concerns for HK in relation to the dialogue with AEFE  (short term view of the school head given its three to five years contract, loss of attractivity of FIS compared to other international schools in HK, lack of dialogue with parents and their representing bodies, difficulties to manage multilingual programs efficiently). What is the AEFE’s ability to reform quickly enough to avoid loss of attractivity especially for us in HK? What is AEFE doing to favor the dialogue with parents, dialogue that has been historically difficult?

– What are the key points raised under the Cazebone report that the Headmaster/AEFE commits to implement within FIS?

19) Can you share the Singapore AEFE convention (as the FIS one was made public, we trust this can be done) ? What are the key differences?

In the case the parents elect partenariat:

1) During a meeting with Mr le Consul in January, it was mentioned that a 2% budget increase was rather a conservative number and that the board was serious in its approach. Could you confirm this view? Can this number be guaranteed long term?

2) Could Mr le Consul provide some examples regarding the steps taken by the board for a smooth transition?

3) What would be the AEFE recommendations for the transition phase to a partenariat?

4) Partenariat is proposed by AEFE as one option. Could the AEFE confirm whether all the schools that are under partenariat are simply “International schools with a marginal French option“ as per the worries expressed by the Consulat.

5) Could the AEFE share some governance models that exist in its network under partenariat that brings balance between the board, the headmaster, the parents rep and the pedagogical requirements under MEN.

Commentaires/Questions

Vous êtes invités à la réunion qui aura lieu le 2 mai au réfectoire de Blue Pool Road à partir de 19h en présence de Monsieur le Consul Général, l’AEFE, la Direction, les parents représentants du secondaire et les Conseillers consulaires.
Le Conseil d’Administration a décliné notre invitation.
La rencontre sera conduite par des modérateurs qui assureront un échange ouvert et constructif.

You are invited to the meeting that will take place on May 2 in the refectory of Blue Pool Road from 7 pm in the presence of the French Consul General, the AEFE, the School Management, the parents representatives of the secondary school and the Consular Advisers.
The Board of Directors has declined our invitation.
The meeting will be conducted by moderators who will ensure an open and constructive exchange.

En vue de la réunion du 2 Mai, laissez nous commentaires et questions.
Let us know your comments and questions ahead of the May 2nd information meeting.

Details sur: Cliquez sur cette Google Form
For details: Click on this Google Form

Rapport du Senat pour la commission des finances 25 Juillet 2018

Un rapport exhaustif de la situation de l’AEFE et les recommandations à la commission des finances.

Rapport du Senat pour la commission des finances 25 Juillet 2018

Les recommandations du rapport d’information de la Commission des finances (juillet 2018)

1- Poursuivre le mouvement de réduction des personnels détachés au profit des recrutés locaux. Dans le cadre d’une réforme des statuts des fonctionnaires détachés à venir, des dispositifs limitant le renouvellement du détachement pourraient être introduits, à l’image d’une dégressivité de l’indemnité liée aux conditions de vie locale pour les résidents.

2- Sanctuariser le montant de la subvention pour charges de service public allouée à l’AEFE pour les cinq prochaines années, en tenant compte de l’évolution à venir du coût réel de la pension civile des fonctionnaires détachés.

3- Conformément à l’article L. 452-2 du code de l’éducation qui prévoit que l’AEFE veille « à la stabilisation des frais de scolarité », contenir l’inflation des frais de scolarité en gelant la participation des familles au financement du réseau à son niveau actuel, c’est-à-dire 60 %.

4- Conduire une réflexion sur la possibilité d’introduire des mécanismes de mutualisation des fonds de roulement entre les établissements en gestion directe (EGD) et les services centraux et améliorer la comptabilité analytique afin de rendre plus performante la gestion financière de l’ensemble du réseau.

5- Optimiser les dépenses de fonctionnement des EGD en identifiant les fonctions supports qui pourraient faire l’objet d’une mutualisation avec les postes diplomatiques.

6- Poursuivre l’amélioration du contrôle de gestion de l’AEFE, conformément aux recommandations de la Cour des comptes formulées dans l’enquête réalisée en 2016 à la demande de la commission des finances du Sénat.

7- Etablir un ratio plancher d’enseignants détachés par nombre d’élèves, pour les EGD et les établissements conventionnés, arrêté par le conseil d’administration de l’Agence, après avis du ministère de tutelle et avis du ministère de l’éducation nationale.

8- Etablir et formaliser des critères objectifs pour justifier les variations de la participation à la rémunération des personnels résidents.

9- Etablir et publier chaque année, après délibération du conseil d’administration, les critères objectifs d’attribution de subventions pour les projets immobiliers, les dépenses de sécurisation, ou toute autre subvention ponctuelle versée aux établissements du réseau.

10- Publier chaque année, après délibération du conseil d’administration de l’AEFE, le montant de l’aide nette de l’Agence par établissement au cours de l’exercice écoulé.

11- Mettre en oeuvre la recommandation formulée par la Cour des comptes d’établir une cartographie prospective des besoins de l’enseignement français à l’étranger, afin de tenir compte des évolutions de la population expatriée, des priorités diplomatiques et de mener une appréciation qualitative de la demande locale.

12- Accélérer le redéploiement du réseau en dehors de l’Europe, en particulier via l’affectation des personnels détachés.

13- Alléger certains critères requis pour l’homologation des établissements afin de faciliter leur création, tout en préservant la qualité de l’enseignement.

14- Développer les offres complémentaires telles que le label « FrancEducation » en assignant des objectifs de labellisation aux postes diplomatiques, tout en restant attentifs à la qualité de l’enseignement.


Déclaration à l’adresse des parents signée par 75 enseignants

Nous sommes des enseignants de statut local et résident, et nous déclarons d’une seule voix n’avoir aucun problème de travail d’équipe. Il existe quelques mésententes comme dans n’importe quel groupe mais elles n’ont rien à voir avec nos différences de statut. Locaux et résidents travaillent ensemble dans l’intérêt des enfants sans tenir compte des statuts des uns et des autres.

Lettre AEFE – 03 Avril 2019

Mesdames, Messieur,

Comme vous le savez depuis neuf mois, des négociations relatives à la nouvelle convention sont en cours entre l’AEFE et le conseil d’administration du lycée français international Victor Segalen de Hong Kong. Auparavant, nous avons travaillé sur une évolution de l’offre de langue qui a abouti à un projet satisfaisant pour tous.
Alors que vous aurez à vous prononcer dans quelques semaines sur le renouvellement de la convention que nous avons négocié avec le Board du lycée, je souhaite porter à votre connaissance les éléments suivants:

  1. la renégociation a permis de répondre à la plupart des demandes du Board.

Lettre AEFE – 03 Avril 2019